Rêver grand en tant que styliste

Comment rêver grand styliste

Beaucoup de gens veulent se lancer dans de gros projets et réaliser de grands rêves mais se limitent à de petites ambitions parce qu’ils croient que ce n’est pas bien de rêver trop grand. On croit que c’est mieux d’être comme tout le monde et de faire partie de la moyenne et, souvent, ceux qui sortent du lot et qui veulent faire les choses différemment se font décourager. Si vous avez de grand rêves, ne vous limitez pas, croyez en vous!

Pour y arriver, voici trois choses à faire.

1:Adopter une attitude de gagnant.

C’est souvent difficile à cause de ce qu’on dit à propos de la mode et de la réaction des gens vis à vis le domaine:  »Et qu’est ce que tu vas faire avec ca? ». Mais pourquoi on a cette croyance là, de ou est-ce que ca viens? C’est très important de prendre le temps de se questionner parce que vous attirez ce que vous croyez.

Une expérience à été fait avec quatre singes ensemble dans une pièce fermé. Dans la pièce, ils ont mis un poteau avec des bananes attachés en haut. Chaque fois qu’un des singe essayait de monter pour aller chercher les bananes, il se faisait arroser à l’eau froide et devait redescendre.  Après un temps à toujours faire la même chose, ils ont ajoutés un cinquième singe dans la pièce. Quand il a essayé de monter, les autres singes l’ont empêché pour qu’il ne se fasse pas arroser. Ensuite, ils ont graduellement inter changés les singes jusqu’a ce qu’aucun d’entre eux n’aille été arrosé et, quand même, ils continuaient tous a s’empêcher de monter sur le poteau sans même savoir pourquoi. Souvent dans la vie ont agis comme ça, on s’empêche de faire quelque chose sans même savoir pourquoi , parce ce qu’on se fait dire de ne pas le faire.

  1. Grands objectifs.

Si tu penses à ton rêve et que tu sais comment t’y rendre, c’est que ton rêve n’est pas assez grand. Des fois on se limite et on ne fait pas ce qu’on voudrait réellement faire,  mais c’est mieux de se lancer et d’aller au bout de nous-mêmes. Quel aurait été VOTRE rêve, si vous n’aviez pas peur?

  1. Savourer l’aventure.

Il faut faire attention, quand même, de ne pas seulement regarder le but mais aussi le chemin pour s’y rendre. Observez et aimez l’expérience et l’apprentissage jusqu’au but. L’échec c’est pas grave, c’est seulement le prix a payer pour avoir la réussite, et mieux la savourer.

Bref, quand vous aurez atteint vos grand objectifs, vous allez regarder en arrière et vous allez vous dire » une chance que je me suis lancer et que j’e n’ai pas abandonné ». Ça vaut la peine!

 

 

Si devenir styliste est quelque chose qui vous intéresse, inscrivez-vous a notre Atelier Styliste Gratuitement et voyez comment y parvenir!

www.formationstyliste.com

 

Pourquoi devenir styliste?

beverly bellevue devenir styliste

Tout les enfants ont un rêve, quelque chose qu’ils s’imaginent faire en grandissant. Mais bien souvent, l’entourage et la société freinent l’imaginaire enfantin. Certains rêves sont moins biens que d’autres, à leurs yeux, et les milieux comme celui de la mode ou de l’art font souvent parti de ceux là: les rêves  »irréalisables ».

Il ne faut pas nécessairement blâmer ces personnes qui tentent souvent de nous tenir loin des risques de ces fameux rêves, ils ont seulement peur pour nous, la plus part du temps. Trois raisons poussent ces gens à nous envoyer vers d’autres directions. Premièrement, le prestige associé à certains secteurs, soit, entre autres, parce qu’ils sont plus stables ou parce qu’il permettent d’avoir du travail assurément. Deuxièmement, en lien avec le premier point, la société actuelle accorde énormément d’importance aux études et, surtout, au domaine d’étude que l’on a fait. Pourtant, beaucoup de gens passent des années à l’école pour se ramasser a faire quelque chose qu’ils n’aiment pas du tout. Et troisièmement, il est très tentant pour beaucoup de suivre la masse, de faire comme tout le monde.

Alors comment faire son choix? Comment se sortir de ce déchirement entre le regard de nos proches sur notre carrière et le désir d’aller au bout de notre passion? Ce qui est important de comprendre, c’est que c’est possible de montrer que l’on est capable… En le faisant! Les mots c’est bien, mais ca ne leur enlèvera pas leur peur: Les actions sont cent fois mieux.

D’après certaines études, cinq raisons poussent les parents à décourager leur enfant:

1-Comme mentionné plus haut, ils veulent que leur enfant soit dans un secteur ou il y a beaucoup de travail

2-Ils veulent leur transmettre leurs ambitions personnelles

3-Ils croient connaître leur enfant et savoir ce qui est  »mieux » pour celui-ci

4-Ils ont peur que leur enfant n’y arrive pas, et que ce soit un point de non-retour.

5-Ils croient que leur enfant est  »trop intelligent » pour aller dans des domaines comme la mode ou l’art.

Évidemment, si on veut faire plaisir à nos parents, le choix est simple. On peut aller en santé, en droit ou en ingénierie, mais il est intéressant, je trouve, d’observer les résultats lorsque l’on fait quelque chose qui nous déplait à tout les jours. On se fait féliciter, en effet, mais on arrive au travail le cœur vide. D’ailleurs, des statistiques prouvent que le jour où il y a le plus de suicide est le lundi…Un hasard?

Ne Laissez pas la peur des autres envahir vos propres ambitions. Allez au bout de vous-même et vous verrez  que de faire ce que vous aimez dans la vie vaut mille fois plus cher que toute la reconnaissance et l’argent du monde.  Un dicton que j’aime bien dit:  »Peu importe si vous croyez que tu vous réussirez ou non, dans les deux cas, vous avez raison! ».

Vous pouvez faire tout ce que vous voulez.

 

Pour réaliser votre rêve et devenir styliste, Insrivez-vous GRATUITEMENT à notre Atelier Styliste au www.formationstyliste.com